Attaquée par un python, la petite fille est sauvée par son chat


timor1[1]

Depuis plusieurs jours, Duchesse se comporte bizarrement. Repliée sur elle-même, refusant de s’alimenter, la chatte passe son temps à souffler de manière hystérique. Pensant l’animal malade, Tess Guthrie appelle le vétérinaire.

 

La nuit venue, la jeune maman est réveillée par les cris stridents de Duchesse. Elle se retourne et découvre avec horreur un serpent enroulé autour du bras de sa fille Zara, 22 mois. «Je n’y croyais pas. Je paniquais, et en même temps j’avais enfin compris ce que notre chat essayait de nous dire depuis plusieurs jours», raconte l’Australienne au «Herald Sun».

Ni une ni deux, Tess attrappe la tête du python et le défait avec peine du bras de sa fille, avant de s’en débarrasser: «Je crois qu’il a été surpris car il a bien mordu la main de Zara». La jeune femme, qui a grandi dans cette région où les serpents ne sont pas rares, prodigue les premiers soins à Zara en attendant la venue de l’ambulance.

Prise en charge à l’hôpital de Lismore, la petite n’a pas subi de blessures graves, et l’héroïque Duchesse a retrouvé un comportement normal. «Je n’arrête pas de me demander combien de jours ce serpent a passé sous mon lit», conclut la jeune Australienne.

 

Source : 20mnch

Cet article, publié dans Insolite, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Attaquée par un python, la petite fille est sauvée par son chat

  1. popolsky dit :

    Beaucoup de jeune femme doivent leur salut à leur petite chatte.
    Bonne année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s